Entre la plus belle rivière de France, des hectares de forêt et une campagne charmante, Joué-sur-Erdre est un écrin de verdure. Outre la vallée de l’Erdre, la commune abrite le lac de Vioreau, un réservoir d’eau utile à l’alimentation du Canal de Nantes à Brest. Et puisque ce lac est le plus grand plan d’eau de Loire-Atlantique, le lieu dénombre de nombreuses activités. Ici, baignade, pêche, voile ou encore randonnée sont de la partie et font le plaisir des grands et des petits ! Le lac de Vioreau est également un site où se mêle patrimoine naturel et ouvrages hydrauliques, fait de belles constructions et de petit bijoux d’architecture.

Depuis la plage de la Forêt, le circuit proposée par l’Office de Tourisme du Pays d’Ancenis invite à parcourir le lac sur 11 kilomètres. A partir de là, une carte touristique permet de se repérer et de choisir la direction que l’on souhaite emprunter… Ce jour-là, on choisit de tourner le dos à la plage et de partir en direction de l’Ouest. Entre zones boisées et points de vue sur le lac, la promenade débute joliment. On longe quelques plages, on croise des pêcheurs puis on passe à côté du Cercle de Voile de Vioreau. Sur la rive, plusieurs embarcations aux couleurs passées sont amarrées et attendent une prochaine sortie au fil de l’eau.

Quelques kilomètres plus loin, on quitte les bords du lac, ses bateaux et ses pêcheurs. On se retrouve alors au cœur de sous-bois, entre une végétation luxuriante et une faune remarquable. Au printemps, de nombreux insectes sont de sortie et offrent une valse de couleurs et de curiosités sans précédent ! Sous les arbres, on longe le ruisseau de la Hazardière jusqu’au Petit Vioreau, un magnifique étang séparé du lac par une digue. Le lieu est propice à la contemplation et on se plaît, d’ailleurs, à l’imaginer paré de couleurs automnales.

On quitte le Petit Vioreau et on prend tranquillement la direction de la rive Sud du lac. On passe par une autre digue et, de part et d’autre de ce pont, la vue est incroyable. D’un côté, l’eau s’étend à perte de vue et, de l’autre, il n’est pas rare de croiser plusieurs espèces d’oiseaux. On prend le temps de parcourir la digue, de contempler les reflets des nuages sur l’eau ainsi que plusieurs oiseaux. Ensuite, on reprend la balade via la rue du Pont Neuf. Ici, maisons de vacances et jolis jardins se succèdent et on profite de la quiétude des lieux.

Vient le temps de laisser ces lieux de villégiatures et de découvrir le barrage de Vioreau, un ouvrage vieux de 200 ans. A ses pieds, on remarque un petit cours d’eau… On apprend alors qu’il s’agit d’une rigole alimentaire. Longue de 21 kilomètres, elle traverse la campagne environnante et permet l’alimentation du Canal de Nantes à Brest. D’ailleurs, un itinéraire de randonnée invite à quitter le lac et à découvrir une partie de ce cours d’eau.

Lorsque l’on quitte le barrage, on découvre la partie Sud du lac. Le paysage prend alors des airs de campagne où champs et troupeaux de bovins se succèdent. Les pêcheurs sont présents, les promeneurs et cyclistes également. Ici, les tables et les couvertures de pique-nique débordent de bons petits plats et il n’est pas rare de croiser des familles et groupes d’amis en quête d’une balade digestive.

La dernière partie du circuit offre de nouvelles perspectives sur le lac. On prend de la hauteur, on se retrouve à l’ombre de chênes et on serpente au cœur de sous-bois verdoyants. On aperçoit la plage de la Forêt, on profite une dernière fois de cet environnement et de cette parenthèse naturelle parfaite.

Voir en plein écran

2 Replies to “Découvrir la vallée de l’Erdre : le lac de Vioreau”

    • Merci beaucoup pour ce chouette commentaire 🙂 Ravie de voir que mes petits récits donnent envie de découvrir un lieu, un territoire. Et si vous ne connaissez pas encore le lac de Vioreau, il faut vite aller découvrir cette petite pépite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *