Le mois de Juin marque le retour de l’été, de la chaleur et des longues journées passées sous le soleil. Et quoi de mieux qu’une virée sur l’eau lorsque l’on souhaite faire le plein de vitamine, se rafraîchir ou se déconnecter le temps d’une journée ? Spoiler alert ! On a trouvé l’endroit parfait et, bien évidemment, on part ensemble à la découverte de ce lieu… Equipé d’un canoë, rendez-vous à La Roche-Bernard, petite cité de caractère morbihannaise située sur l’estuaire de la Vilaine.

Notre chère Vilaine, cette si jolie rivière… Longue de 225 kilomètres, elle sillonne la Bretagne, passe par Vitré, Rennes et Redon et finit par rejoindre l’Océan Atlantique. Entre ces nombreuses courbes, on découvre une belle diversité de paysage : coteaux, plaines, marais, hameaux et ports pittoresques.

Sur la Vilaine, le calme de l’eau et sa profondeur permettent de naviguer à chaque moment de l’année. D’un point de vue pratique, si l’on souhaite réaliser l’itinéraire présenté ci-dessous, on peut mettre son canoë à l’eau du côté du port de la Ville-Aubin. Si l’idée est de louer un canoë, les bases de loisirs d’Arzal et de La Roche-Bernard sauront répondre aux besoins de chacun.

Du port de la Ville-Aubin à La Roche-Bernard

Une fois installé au fond de son canoë, on laisse le port de la Ville-Aubin et on se dirige vers le pont du Morbihan et son architecture singulière. Puis, quelques coups de pagaie plus tard, on aperçoit un pont suspendu, celui de La Roche-Bernard. D’ailleurs, entre ces deux édifices, la nature est omniprésente, généreuse et quelque peu escarpée. Arrivé à hauteur de cette seconde structure, on découvre les piles d’un troisième pont… Un pont détruit lors de la Seconde Guerre mondiale et remplacé, on le devine facilement, par le pont suspendu.

Ensuite, vient le moment de découvrir l’un des plus jolis ports du Morbihan et de s’approcher des nombreux bateaux amarrés. En canoë, on peut s’aventurer vers le Vieux-Port de La Roche-Bernard et longer ses pontons. On profite alors d’une vue unique sur la vieille ville, ses rues anciennes et grimpantes ainsi que son promontoire rocheux. Ce petit aparté permet également de découvrir un patrimoine fluvial incroyable, fait de vieux gréements, habituellement caché aux yeux des promeneurs.

De la Roche-Bernard au barrage d’Arzal

On termine cette petite visite au cœur du Vieux-Port et on reprend la navigation vers Arzal. Ici, la nature se fait plus présente, on croise plusieurs voiliers, quelques maisons isolées et les découvertes se poursuivent. En chemin, on retrouve une croix surprenante près de la rive droite de la Vilaine. Depuis près de 50 ans, cet édifice commémore la noyade de plusieurs dizaines de pèlerins, au cours du XVIIIème siècle, lorsque la traversée de la rivière était très périlleuse.

Plus tard, la rive droite de la Vilaine offre une nouvelle surprise… Un étier où il semble facile de s’aventurer. La voie est large et les reflets de la végétation sur l’eau, quant à eux, sont splendides. Plus loin, le cours d’eau se fait plus étroit et les branches des arbres viennent chatouiller le canoë. Cette petite parenthèse touche vite à sa fin et vient alors le temps de reprendre la descente vers Arzal.

Lorsque l’on sort de l’étier, quelques minutes suffisent afin de rejoindre Camoël et Arzal. Ici, les pontons et les mâts des voiliers défilent et on sent l’effervescence des plaisanciers. Peu à peu, on se rapproche du barrage d’Arzal et de son écluse… D’ailleurs, il n’est pas rare d’observer le pont se lever et de voir les bateaux valser entre Vilaine et Océan.

Le barrage d’Arzal marque la fin de cette excursion fluviale. Près de la capitainerie et des Vedettes Jaunes, on trouve une cale de mise à l’eau où il est très facile de débarquer. Si le projet est de revenir vers son point de départ, il faudra alors songer à remonter la rivière et son estuaire.

4 Replies to “Découvrir la Vilaine : du port de la Ville-Aubin au barrage d’Arzal”

  • Depuis que je suis allée en stage à Nantes l’année dernière et que j’ai aperçu depuis la RN 165 le pont suspendu de la Roche-Bernard j’ai bien envie d’aller découvrir cet endroit. Et ton article ne fait que confirmer mon envie, ça à l’air si mignon. Et le faire depuis l’eau permet de voir d’autres point de vue, si l’occasion se présente je pense que j’essaierai !

    • Ohlala mais oui, si tu en as l’occasion, il faut absolument faire un tour à La Roche-Bernard ! Je ne peux que te suggérer la balade des 2 ponts, entre Nivillac et La Roche, qui passe sous le pont de la 2×2 voies et sur le pont suspendu justement. Et puis l’Office de Tourisme propose pas mal de balades et de circuits qui permettent de découvrir La Roche-Bernard et son patrimoine ! A faire absolument 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *