Un premier week-end placé sous le signe du beau temps et on part à l’assaut de la Bretagne ! Cap sur le Golfe du Morbihan, territoire bien trop délaissé par nos soins depuis que ce joyeux couvre-feu s’est glissé au cœur de nos vies. Grand soleil ainsi que maison familiale inoccupée… On invite quelques copains à se joindre à nous et on les embarque à la découverte de ce territoire incroyable. Et quelle meilleure façon d’appréhender cette vaste étendue maritime sinon par la découverte de ses îles ? Notre choix se porte alors sur l’île Berder, petit paradis du Morbihan, proche de notre point de chute…

Ile à marée haute, presqu’île à marée basse, Berder est un écrin de verdure relié à Larmor-Baden par un gois submergé lorsque la marée monte. Cette île est une invitation au voyage à part entière, accessible à pied et à certains moments de la journée. Et ce jour-là, le ciel était d’un bleu profond, le vent était absent et la marée descendait tranquillement à 14 heures… En bref, l’occasion rêvée de faire le tour de l’île et de faire découvrir cette perle à nos chers camarades.

A Berder, exit les voitures, on ne rencontre que des promeneurs à la recherche de quiétude et de déconnexion. Ici, on passe un moment ressourçant, on fait le tour du sentier littoral et on profite de jolies vues sur le Golfe du Morbihan. On croise des criques à l’eau transparente et d’un bleu envoûtant, des calvaires et des vieilles pierres. Vous l’aurez devinez… Berder est une île envoûtante alors pensez à regarder les horaires des marées et surveillez votre temps… On peut avoir vite fait de se laisser emporter par la beauté des lieux et de rester bloquer !

Lorsque l’on passe le gois et que l’on pose le pied sur l’île, on peut emprunter un chemin situé sur la droite ou remonter vers la pointe Nord de l’île. On décide de suivre le mouvement et le sentier littoral et de prendre le chemin de droite. On découvre alors une belle végétation et des panoramas sur les parcs à huîtres et le port de Larmor-Baden. Un peu plus loin, on remarque l’île de Gavrinis et d’autres îlots. Quelques centaines de mètres seulement et l’impression d’avoir découvert un petit coin de paradis se fait ressentir !

Plus tard, la pointe Sud de l’île permet d’être au plus près du courant de la Jument (l’un des plus puissants d’Europe) et d’en apprécier sa force. Le spectacle est fascinant et il n’est pas rare de voir quelques embarcations s’y aventurer, à moteur ou à voile. Après quelques instants de contemplation, on reprend la route vers le Nord de l’île et sa pointe. Sur le chemin, on croise un calvaire, de nouvelles criques et plages, on aperçoit l’île Creizic et l’île aux Moines…

A cet endroit, les arbres sont moins présents. On aperçoit le centre de l’île, son manoir ainsi qu’une tour à l’architecture mauresque (malheureusement, les lieux sont privés et on ne peut s’en approcher). Non loin de là, on rencontre un quai et on admire quelques voiliers. Puis, un peu plus loin, d’autres vieilles pierres sont dressées sur une plage. On pense aux vestiges d’une tour emportée par les flots il y a plusieurs décennies ou siècles de cela…

La dernière partie de la promenade mène au Nord de l’île Berder et offre une nouvelle vue sur le Golfe du Morbihan. Ici, on découvre également une chapelle, d’une beauté incroyable et préservée, cachée par la végétation luxuriante des lieux. On passe quelques instants à la contempler, à admirer ses moindres détails… Enfin, on sort doucement des sous-bois et, dernière surprise, un cimetière marin se révèle. Des épaves curieuses, une atmosphère particulière et la fin d’une balade dépaysante, authentique et apaisante.

Voir en plein écran

4 Replies to “Découvrir le Golfe du Morbihan : l’île Berder au printemps”

    • Oui, si tu ne connais pas encore, il le faut absolument. Berder donne un très bel aperçu des paysages que l’on peut retrouver dans le Golfe du Morbihan. Et puis les points de vue sur les îles voisines sont bien trop chouettes 😉
      Dans le même style et toujours dans le Golfe, il y a les Sept Iles également !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *