Alerte, coup de coeur ! En Loire-Atlantique, nichée entre Pornic et Saint-Brévin, Saint-Michel-Chef-Chef est un bijou d’authenticité et permet une belle balade en bord de mer. Une ville aux multiples facettes, entre bois et grandes étendues de sable, entre sources et Océan, entre pêcheries et menhirs… Autrement dit, on ne peut qu’être charmé par la diversité Micheloise !

D’abord, le circuit emprunte la plage de la Roussellerie (plusieurs parkings sont situés à proximité). Sur cette plage, on découvre des pêcheries, des cabanes construites sur pilotis où l’on suspend un filet et où l’on pratique la pêche au carrelet. Incontournables en Loire-Atlantique, elles s’invitent très souvent lors d’une balade en bord de mer… D’ailleurs, on pourrait rester des heures à contempler ces structures, leur profil changeant au fur et à mesure de la journée et de la course du soleil.

Le temps est venu de réellement débuter cette promenade… Au choix (et selon la marrée), on profite du chemin de la Coconnière ou on décide de longer la plage. Lorsque l’on reste en hauteur, on aperçoit Saint-Nazaire et ses structures monumentales : pont à haubans, paquebots en construction et portiques de levage… Alors que si l’on descend sur la plage, on profite des pêcheries et des magnifiques reflets qu’elles offrent sur l’eau.

Après quelques centaines de mètres, on arrive au niveau d’un petit ruisseau, une source littorale que l’on observe directement se jeter dans l’Océan. On change alors de décor, on quitte le bord de mer et on remonte vers la place du Petit Vague et le chemin du Reveau. Ensuite, on longe la forêt de la Pierre Attelée (où l’on trouve un menhir du même nom) sur plusieurs centaines de mètres et on continue ce circuit par la rue de la Pierre Levée. Un itinéraire partagé avec celui de la Vélodyssée, calme et ombragé, que l’on suit jusqu’au bourg de Saint-Michel-Chef-Chef.

Lorsque l’on approche du centre-ville, on aperçoit le clocher de l’église Saint-Michel. On rejoint le bâtiment par l’avenue des Renardières puis par l’impasse des Renardeaux. Juste avant de découvrir l’édifice, la ruelle empruntée cache une petite surprise… Il suffit de lever les yeux ! On prend également le temps de contempler cette église et ses curiosités maritimes puisque coquilles Saint-Jacques, algues, homards et crabes font les petits détails architecturaux de l’édifice !

Vient le moment de reprendre la route vers le front de mer… Pour cela, on passe par la rue du Moulin et le chemin du Bel Essor. Des lieux paisibles où jolies maisons et jardins sont au rendez-vous. Un peu plus loin, on arrive à hauteur de la rue du Port… Ou la promesse d’entendre très vite le bruit des vagues.

L’Océan retrouvé, on se balade, on flâne sur la jetée, on se laisse bercé par le rythme de l’eau… Puis on reprend cette promenade par la plage de Comberge et la grande plage de Saint-Michel. Une fois ces deux plages longées, la route de la Source offre un chouette panorama, entre Océan et belles villas balnéaires… A vrai dire, on se prendrait presque à rêver à une petite résidence secondaire sur la côte de Jade !

En dernier lieu, on retrouve le chemin de la Coconnière et on longe la plage de Gohaud, lieu incontournable des amateurs de glisse et de sensations fortes en Loire-Atlantique. Et justement ! Un parapentiste, ce soir-là, donnait l’occasion de faire de très belles images face au soleil couchant. Un instant magnifique, suspendu, à l’image de Saint-Michel-Chef-Chef et ses petits trésors.

Voir en plein écran

5 Replies to “Découvrir la côte de Jade : Saint-Michel-Chef-Chef et ses pêcheries”

  • Belle promenade ! J’aime beaucoup aussi la côte de Jade, quant aux pêcheries… c’est quasiment une passion 🙂 Je regarderai de près l’église quand j’aurai l’occasion de repasser par là.

  • Je suis allée en vacances à Saint-Michel-Chef-Chef lorsque j’étais enfant, j’en garde un très bon souvenir !
    Ces pêcheries sont superbes, il n’y a pas longtemps j’ai vu un livre qui parlaient de celles de la Côte de Jade, un bijou ! En tout cas tes photos sont très jolies, c’est dépaysant 🙂

    • Merci beaucoup ! 🙂
      Dépaysant, c’est bien le mot. Je trouve qu’elles sont tellement parfaite dans le paysage. Ce sont de vraies petites pépites que je ne me lasse jamais de contempler et/ou photographier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *