Aujourd’hui, on part du côté de Saint-Nazaire, de sa grande plage et de sa baie. Une ville ligérienne souvent oubliée, mal aimée… Et pourtant ! Saint-Nazaire est une ville aux multiples facettes, aux délicieuses surprises et aux balades incontournables. Là-bas, on flâne, on (re)découvre bâtiments et monuments, on déniche des fresques artistiques ou on parcourt le GR34. D’ailleurs, la balade proposée aujourd’hui se révèle être l’une des portions de ce sentier côtier ! En bref, on longe l’estuaire de la Loire, on découvrir le littoral sur quelques kilomètres et, surtout, on s’offre une parenthèse iodée.

En premier lieu, sur l’avant-port de Saint-Nazaire, on rencontre de curieux éléments bétonnés : un pied, un pull-over et un système digestif de plusieurs mètres de hauteur… Oui, vous avez bien lu ! Œuvre de la collection Estuaire et du Voyage à Nantes, ces structures surprennent, bousculent et s’intègrent au cœur du paysage. Sur cet espace portuaire, on peut également croiser quelques paisibles remorqueurs, longer une multitude de carrelets ou se laisser happer par un joli petit phare…

Vient le moment de faire face à l’Océan, de longer la place du Commando et de parcourir la plage du Petit Traict. L’occasion de déambuler sur le sable, de chiner de beaux coquillages ou, à marée basse, de capter de jolis reflets. Plus loin, on reprend de la hauteur, on croise de jolies façades et on s’approche d’un monument surnommé le Sammy… Inaugurée en 1926, ce soldat américain fait de bronze questionne, impressionne et inspire photographes et touristes.

A partir de cet endroit, on peut faire un petit crochet par le quartier de La Havane. Ici, on retrouve des rues charmantes, faites de nombreuses villas aux façades colorées, aux perrons soignés ainsi qu’aux grilles ouvragées. Une fois cette déambulation terminée, on se trouve à proximité du Jardin des Plantes, un parc ouvert sur l’Océan et riche d’une belle collection botanique.

Par la suite, on longe la plage du Grand Traict. On passe à côté de l’établissement scolaire Saint-Louis et du skate-park de Saint-Nazaire. Plus loin, on constate que la baie dessine une jolie courbe… On arrive alors sur la promenade de Sautron où l’on découvre un carrousel, des bateaux et de nombreuses pêcheries. Ces cabanes, accompagnées de leur carrelet et de leurs pilotis, s’alignent le long de la promenade et offrent un dégradé de couleurs fait de divers matériaux, de bric et de broc… A cet endroit, à la frontière entre la Loire et l’Océan, on distingue également la valse lente des navires et leur invitation au voyage. Et, surtout, on profite d’une belle vue sur la baie de Saint-Nazaire et la côte de Saint-Brévin !

En dernier lieu, la promenade permet de découvrir une autre plage de Saint-Nazaire, celle de Villès-Martin. A la belle saison, on se prélasse au soleil, on pique-nique, on teste la température de l’eau… Et, si la marée le permet, on s’approche doucement du phare de Villès-Martin, une jolie tourelle surmontée d’une coupole rouge. Ensuite, plusieurs options s’offrent aux promeneurs. On peut terminer cette balade urbaine et balnéaire ou continuer sa découverte du sentier côtier. Le paysage devient alors un peu plus sauvage et une côte faite de jolies plages, criques et pêcheries se révèle aux yeux des plus curieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *